BOUT-DU-PONT-DE-LARN (Tarn) 

Du hameau d'autrefois au développement industriel et commercial d'aujourd'hui


La commune de BOUT-DU-PONT-DE-LARN est de création récente (1928). La pointe extrême, à l'Ouest, a été détachée de Saint-Amans-Valtoret car les habitants de cette partie, légèrement urbaine, se sentaient beaucoup plus proches de la paroisse de Pont-de-Larn, avec une attraction poussée par les premiers faubourgs commerciaux de Mazamet. Au début, beaucoup d'usines traditionnelles se trouvaient tout à côté de son territoire mais elles subirent vite les fluctuations de la vie moderne. De nos jours, une vaste zone industrielle et commerciale, très conséquente, est implantée le long de la route D 612 (autrefois RN 112). et de la rive droite du Thoré.


Le plan général de la commune de Bout-du-Pont-de-Larn


La zone commerciale autour du supermarché Leclerc

La commune de Bout-du-Pont-de-Larn, 763 hectares, 1070 habitants, est limitrophe de Mazamet, Pont-de-Larn, Saint-Amans-Soult (le chef-lieu du canton) et Saint-Amans-Valtoret. Les principaux hameaux et lieux-dits sont Cucussac, Concourens, La Roque, Traktir, La Roumarié, Le Foulquier, Le Moulin Lautier, La Bouriette, L'Estrade Haute et Basse, La Métairie Neuve et Lagarrigue.  L'artère vitale est la D n°612 (RN 112) où se trouvent les nombreuses usines et zones commerciales.


Le pont et le Larn


L'église commune aux deux villages 

                                                 
Voici deux aquarelles réalisées par Michel Decarpentry, aquarelliste confirmé et qui a illustré de nombreux cahiers de Minerve. La première représente le Pont sur le Larn qui marque la frontière entre les deux communes qui sont Pont-de-Larn à gauche rive droite de la rivière et le Bout-du-Pont-de-Larn à droite, rive gauche de la rivière. Tout le monde a profité des bontés du Larn ou de sa méchanceté en période des grosses eaux. La deuxième aquarelle nous montre l'église Saint-Jean-Baptiste de Pont-de-Larn qui est utilisée aussi par Bout-du-Pont-de-Larn tout comme le temple protestant.

Autrefois, rue principale de Bout-du-Pont

L'Estrade

En l'an 774, l’abbaye de Caunes en Minervois possédait le prieuré de Saint-Amans-Valtoret, nommait à la cure et assurait la stabilité religieuse.  Elle protégeait la cité grâce à la construction de fortifications dont le château de Valtoret où de nombreux seigneurs y ont résidé. Autrefois, les hameaux vivaient tranquillement sous la protection des châteaux de Montlédier et d’Hautpoul. Les guerres de religion au 16ème siècle n’ont épargné personne mais elles ont contribué bien souvent à l’appauvrissement de la région. Autrefois, l’élevage était important, la forêt procurait quelques coupes affouagères mais les cultures grainetières et fourragères ne suffisaient pas toujours à une population qui ne vivait pas dans une grande aisance.

La Mairie et les écoles

Centrale électrique sur le Larn


Le blason de la commune












Jean Mermoz

Histoire de Bout-du-Pont-de-Larn
Balade sur les traces de la ligne de chemin de fer Castres à Bédarieux


On peut vivre agréablement, aux portes de Mazamet, à proximité des grands centres économiques et industriels de la région, en face d'une nature protégée par la forêt omniprésente, entouré des rivières du Thoré et du Larn.



HISTOIRE  DE
BOUT-DU-PONT-DE-LARN  (Tarn)
Les Cahiers de Minerve n. 20

Avant-Propos de Louis DONNADIEU 
Ancien Député-Maire de Bout-du-Pont-de-Larn 

Préface de Bernard PRAT
Maire de Bout-du-Pont-de-Larn

Illustré, 147 pages. 2008
Prix : 20 € (port en sus)

ISBN: 2-915600-04-X
Commander


retour