ÉTOUTTEVILLE  (Seine-Maritime) 

L'église, la chapelle, les châteaux, les mottes....


Le village d'ÉTOUTTEVILLE avec ses 1159 hectares est la commune dont la superficie est la plus importante du canton de Yerville. Étoutteville est à 7 km d'Yvetot, 8 km de Yerville, 40 km de Rouen. L'altitude varie entre 104 m et 160 m. A hauteur de la mairie, on est à 140 mètres. Les fouilles réalisées lors de la construction de l'autoroute ont mis à jour un atelier de taille de silex du paléolithique moyen. Cette commune, d'origine fort ancienne, tire son nom de la famille des Estoutteville implantés à Valmont et qui ont été les compagnons de Rollon.

Autrefois appelée Estoutteville sur la mer, de nos jours, seul le nom d'Étoutteville. Le village regroupe un centre très attrayant et bien mis en valeur depuis que des travaux de voirie ont été réalisés dans le bourg.


Le plan de la commune d'Étoutteville

La population lors du dernier recensement était de 591 habitants. Vers 1860, la commune comptait 1050 habitants, puis en 1875, elle était de 938 habitants. Au 19ème siècle, la population vivait essentiellement du tissage pratiqué à domicile. Le développement des usines textiles dans les vallées accentua le dépeuplement et la commune ne fut pas épargnée ainsi que la quasi totalité des villages du Pays de Caux. En 1962, il ne restait plus que 371 habitants. Les abbés Bunel et Tougard ne recensent pas moins de 16 hameaux à la fin du 19ème siècle.

D'importants travaux ont été réalisés depuis quelques années grâce à une municipalité particulièrement active. Il y a la construction en 1997, d'une superbe salle polyvalente, la réhabilitation de la mairie, de l'école Josette et Claude Boyer qui furent enseignants dans la commune de 1962 à 1985. Les associations sont nombreuses. Citons le Club des Anciens, les Anciens Combattants, le Comité des Fêtes, la Jeunesse Sportive Étouttevillaise, le Club Pongiste. La commune possède également des monuments remarquables.

* L'ÉGLISE  PAROISSIALE
Les premiers éléments remontent au 13ème siècle. Elle fut rebâtie entièrement en 1736 et agrandie en 1787. Elle est dédiée à Saint-Thomas de Cantorbéry. Un pan de mur de l'église conserve quelques vestiges du 13ème siècle. Quelques tombes anciennes subsistent encore autour de l'église. On peut y voir les monuments de la famille Crevel des Mottes, les tombes des Gomets, des Lainé, des Pouyer, familles qui marquèrent fortement leur époque. le cimetière actuel se trouve éloigné du centre.


Entrée du bourg

  
L'église

* LA  CHAPELLE  SAINT-COSME  ET  SAINT-DAMIEN
Située au hameau d'Étainnemare, c'est un édifice qui remonte à des temps très anciens. Elle fut vendue en 1795 comme Bien national et reconstruite par le propriétaire d'alors en 1825. C'est un charmant petit édifice qui mérite le détour. Une curieuse coutume consistait à venir y déposer des œufs près de l'autel pour guérir bon nombre de maladies. Saint Cosme et Saint Damien, chrétiens d'origine arabe, exerçaient la profession de médecin. Ils furent martyrisés et décapités à cause de leur foi, au temps des persécutions contre les chrétiens. Leur profession les prédisposait à être des guérisseurs. En Haute et Basse Normandie, ils étaient très vénérés et étaient censés soulager beaucoup de maux. Un pèlerinage avait lieu autrefois le 27 septembre.

* LE  CHÂTEAU  DE  PLAIN-BOSC
Ce château a appartenu à deux grandes familles cauchoises, d'abord les Brèze et ensuite les Langlois de Canteleu et de Motteville. Ce dernier fut le bâtisseur du château de Motteville, malheureusement détruit aujourd'hui. Probablement, a-t-il été reconstruit à l'emplacement d'une bâtisse féodale, comme c'était souvent le cas à cette époque. Des douves importantes sont encore visibles autour de la bâtisse. La construction, que l'on peut voir maintenant, a été édifiée d'abord sous Henri IV et ensuite sous Louis XIII. Elle combine de façon très agréable le grés, le caillou et la brique. Le château domine une vaste cour où se trouve une exploitation agricole. C'est un ensemble magnifique et de plus soigneusement entretenu.
 



Chapelle Saint-Cosme


Château de Plain-Bosc

* LES  MOTTES
L'abbé Cochet y voit là, les vestiges d'un ancien castel qui aurait été démonté pendant la guerre de Cent ans, particulièrement dévastatrice en Pays de Caux. C'est fort possible bien qu'il ne reste plus rien, à part des levées de terre très importantes. La commune voisine de Veauville a possédé aussi un château détruit par les Anglais, mais les fondations existent et sont encore visibles aujourd'hui. Sans doute, s'agit-il d'un endroit d'habitat très ancien.

* LE  CALVAIRE  DU  BOIS  DES  MOTTES
Il fut érigé en 1884 en souvenir de M. Louis Crevel des Mottes, maire de la commune. Deux hêtres, particulièrement imposants, l'encadrent en bordure de route.

Au hameau d'Étennemare, deux autres demeures importantes situées très près l'une de l'autre peuvent être admirées, d'autant plus qu'elles sont très bien entretenues et jouissent d'un cadre particulièrement agréable.




Pavillon d'Étennemare


Calvaire des Mottes


Sur la route départementale d'Yvetot à Saint-Valéry en Caux, on se doit de traverser avec attention la commune d'Étoutteville en pensant aux richesses architecturales qui ont fait la renommée du village : les mottes, les châteaux, les églises, les demeures typiques... C'est dans cette commune que naquit en 1820, Augustin Pouyer-Quertier, industriel et qui fut député, sénateur et ministre des affaires étrangères, lors de la signature du traité de Francfort avec Bismarck.



Les Chemins de Fer en Terres de Caux. Important.

retour