BOURDAINVILLE  (Seine-Maritime)

D'hier et d'aujourd'hui, les sources de la Saâne, le tortillard...


La commune de BOURDAINVILLE  dépend administrativement du département de la Seine-Maritime, de l'arrondissement de Rouen, du canton de Yerville. Au recensement de 1999, la commune comptait 319 habitants. La population a toujours été stable avec quelques pointes au 18ème siècle et dans la première moitié du 19ème siècle. La superficie totale est de 534 hectares et l'altitude moyenne de la commune est de 158 mètres.

Les hameaux sont La Vallée, Le Mont Rouge, La Bijouterie, Le Mesnil Carpentier. L'église marque toujours le centre du village avec l'école Commandant BERTHET inaugurée en 1960 et la nouvelle salle polyvalente. Un lotissement a agrandi ce centre dans les années 60. Le lotissement de La Chesnaie a été inauguré en 1973, étendant l'agglomération de l'autre côté de la RN 29 vers Ancretiéville-Saint-Victor.

BURDINI VILLA était le nom du village à l'époque gallo-romaine. Burdini était, certainement, le nom d'un propriétaire terrien et villa, domaine rural en langue latine. Burdinville (avec un i) est cité en 1137. On désigne cette commune sous le vocable de Bourdainville-la-Chaussée au 18ème siècle. Probablement en raison du passage d'une ancienne voie romaine. 


   

              La sente du Tortillard                                                             L'église 

* L'ÉGLISE
L'église actuelle, placée sous le patronage de Saint-Pierre, fut construite en 1852 à côté de l'emplacement de l'ancienne église seigneuriale de style roman. Un incendie l'ayant détruite en 1851, grâce au courage et à la clairvoyance des voisins, de nombreux objets furent arrachés aux flammes : tableaux, statues de bois et surtout le chemin de croix peint sur toile.

* D'HIER ET D'AUJOURD'HUI
On a trouvé des traces de l'époque gallo-romaine (pièces de monnaie, débris de poteries...) lors du creusement des fondations de l'église actuelle. Citons : Le squelette de J. Cavelier, monnayeur enterré dans le chœur de l'ancienne église. Au bord de la Saâne, un moulin à eau a fonctionné jadis. Du château et du domaine féodal n'existe aucune trace. Le château actuel fut édifié en 1648. Il est fait de fondations de grés surélevés de moellons de pierre et de briques de Saint-Jean. En 1862, les château est agrandi (aile Sud).

Grâce à la générosité de Madame Germaine BERTHET, propriétaire du château, l'école fut construite en 1960. Aujourd'hui, l'école fait partie du Regroupement Pédagogique Intercommunal des communes de Ectot l'Auber, Le Saussay, Saint-Martin-aux-Arbres et récemment Auzouville-l'Esneval.

* LA  SALLE POLYVALENTE
Grâce au projet initié par M. André DUCLOS, ancien maire et poursuivi par M. François SIMÉON, son successeur, une nouvelle salle polyvalente a vu le jour au cours de cette décennie.

* LES SOURCES DE LA SAÂNE
Cette charmante rivière naît au fond de la vallée à Bourdainville. Plusieurs sources visibles ou souterraines fournissent une eau abondante qui alimente en eau potable les communes du canton de Yerville. Saint-Sulpice, protecteur de la source, a paraît-il protégé les Bourdainvillais des maladies les plus diverses.


                Le Monument aux Morts                                                      Le clocher

* LE  TORTILLARD
Un petit train d'intérêt local a traversé pendant 35 ans le Pays de Caux de Motteville à Ouville-la-Rivière (de 1912 à 1947). La halte, avant la descente vers La Fontelaye, existe encore aujourd'hui. Voir le livre sur Le TORTILLARD dans la Collection Les Cahiers de Terres de Caux par Jean-Pierre PÉREZ.

* LA FILATURE
Vers 1630, naît à Ectot-les-Baons, Jacques LEPICARD, laboureur et tisserand. Son fils Nicolas lui succède. Cette famille s'installe à Bourdainville, hameau du Mesnil au début du 19ème siècle sur un domaine acheté à la famille Guérillon. On peut voir encore aujourd'hui un bâtiment en briques qu'on appelle pompeusement château. Le vingtième siècle naissant, la filature (les Bourdainvillais l'appellent la Fabrique) est sur le déclin.

Les filatures BADIN, au bord de l'Austreberthe, concurrencent celle de Bourdainville. Les transports des produits de la Fabrique sont lents et onéreux. Le Tortillard, qui se hâtait avec lenteur, arrive trop tard en 1912 ! Perdant une de ses principales activités, Bourdainville perd aussi plus de 150 habitants et beaucoup d'élèves pour l'école.


                        Le tortillard                                                   L'école Commandant Berthet

L'origine gallo-romaine de Bourdainville est marquée par de nombreuses traces et découvertes de cette époque. Les sources de la Saâne donnent une fraîcheur naturelle à ce cadre de vie qui veut se tourner vers l'avenir avec détermination, bien que le passé reste présent grâce au souvenir tenace du TORTILLARD.

Les Chemins de Fer en Terres de Caux. Important.



HISTOIRE DE BOURDAINVILLE
En Seine-Maritime
Jean-Pierre PÉREZ 
Michel DECARPENTRY

Les Cahiers de Terres de Caux n.05

Avant-Propos de André DUCLOS
Ancien maire de Bourdainville


Préface de François SIMÉON
Maire de Bourdainville

Illustré,  172 pages, 2005.
Prix : 22 €  (port en sus).
ISBN: 2-95
24562-1-6

Commander




retour