Magnificence  de  TERRES  DE  CAUX

         
         
Pour parler sans ambiguïté, cette visite en TERRES DE CAUX dans le terroir de YERVILLE en Seine-Maritime, malgré la fraîcheur exceptionnelle, en dépit d’un ciel tourmenté par d’inquiétantes nuées, dans une atmosphère remplie d’effluves capiteux qui s’exhalaient des pommeraies et du foin récemment coupé, nous plongea tous, tant que nous étions, dans un ravissement béat.

          Les gens d'ici vous susurrent les vagues réminiscences que la tradition cauchoise a laissées, celles d'un passé chargé d’histoire où la prolifération des mottes entourées de fossés profonds annonçait les premiers châteaux féodaux : un savoir-faire culinaire de grande réputation associe le beurre façon d’autrefois, l’eau-de-vie appelée blanche, calva ou goutte, la crème indispensable, ingrédient majeur de la cuisine normande, le miel, les fromages onctueux et les pommes à couteau aux suaves exhalaisons. Quoi de plus rafraîchissant et de plus exquis que d’avaler quelques gorgées de cidre fermier au cours d’agapes traditionnelles !

          Quoi qu'il en soit, on peut vraiment parler d’itinéraires historiques, gastronomiques, touristiques et agricoles en Terres de Caux voire d’un cheminement harmonieux à l’intérieur de l’aire Yervillaise, où le promeneur, le visiteur et le chercheur découvriront, au fur et à mesure de leur périple, une région pleine d’attraits. Les vieilles pierres, les clos, les masures, les faux chemins creux entre fossés, les traditions et la vie d’aujourd’hui fixeront leur attention.

          L’amateur de photographie ou de peinture pourra très facilement satisfaire ses passions.

          Celui qui s’intéresse aux questions sociales aura sous les yeux, l’exemple d’une population laborieuse et économe qui se contente d’une aisance acquise souvent au prix d’un travail pénible et d’efforts persévérants.

          Quelles que soient ses dispositions personnelles, il recevra partout un accueil courtois et gardera de son voyage en Terres de Caux un agréable souvenir.

         Quelle merveille que cette verte campagne !

Histoire d'Ouville l'Abbaye : disponible


Talus ou fossé à Ouville


Je vous envoie des fleurs


Un travail empreint de sérieux...


          De but en blanc, peut-être en butte aux reproches de certains, n'en déplaise à d'autres, on peut affirmer que CRIQUETOT-sur-OUVILLE possède une longue histoire digne d'intérêt. Qu'apprend-on ici? Il s'agit de ne pas balbutier. C'est le château à motte et son habitat contigu qui sont l'embryon du village au pays des Calètes. Mais quoi que nous en ayons et qui que vous soyez, convainc-t-on jamais vraiment?

          Quérir, enquêter, relater et rédiger sont des travaux de longue haleine d'un prix exorbitant. La plupart des gens en rêvent, peu le réalisent. Soyons exigeants. Nous avons été tout ouïe durant nos recherches. Néophytes aux prémices, revigorés par les trouvailles inédites, quiets au terme du labeur, nous avons été plongés par la quête dans un ravissement béat. Quel en sera le résultat? Nul n'est censé ignorer son passé ni son présent. C'est là que le bât blesse. Mais en parcourant nos écrits empreints d'authenticité, nous avons dissipé tous nos doutes.

          En attendant, braves gens de Criquetot, oyez nos conseils, protégez votre patrimoine particulier et vos pommiers à cidre. Demeurez dans la tradition de vos ancêtres.


L'école de Criquetot-sur-Ouville


Histoire de Criquetot-sur-Ouville ; disponible

Les dictées des Cahiers de Minerve
Les dictées des Cahiers du Thoré

retour