BEAUFORT  (Hérault)

Le village fait partie de l'Association Internationale des Beaufort


La commune de BEAUFORT  fait partie du canton d'Olonzac, arrondissement de Béziers, département de l'Hérault. A 86 mètres d'altitude, elle s'étire le long de la rivière de Beaufort qui, de tout temps, a été l'unique source d'approvisionnement en eau. De plus, elle offre une grande variété, tant dans le relief que dans la géologie. La voie de passage principale entre Olonzac et Saint-Pons (actuellement D 910) longe le village et a toujours facilité les échanges commerciaux entre la montagne au Nord et la plaine minervoise au Sud.


La commune de Beaufort



Route de Saint-Pons


Entrée du village

L'étude de la préhistoire de la commune a révélé aux chercheurs la présence d'un ensemble d'habitations, qui commandait la vallée de la rivière de Beaufort entre la montagne de la Serre et les hauteurs des Moulayres, ainsi qu'un oppidum datant de l'époque gallo-romaine. Les premières mentions de ce terroir apparaissent au 11ème siècle avec la présence de Oton de Beaufort qui est cité dans les chartes de l'époque. Le seigneur Isarn, ayant participé à la défense de la Cité de Minerve, est dépossédé de son château en 1210 durant la Croisade des Albigeois. C'est Lambert de Thury qui s'y installe en 1234. Le bourg eut à souffrir des guerres de religion en 1590.



L'église










L'ancienne gare des tramways

Les lieux de culte étaient nombreux. On trouve les ruines de la chapelle Saint-Côme d'origine pré-carolingienne et à Artix, le témoignage d'un lieu de culte dédié à Sainte-Germaine, ainsi que des restes de la chapelle wisigothique Sainte-Madeleine dont on peut apercevoir seulement la nef. L'église paroissiale Saint-Martin de Beaufort présente un chœur roman du 11ème siècle. En 1895, elle a fait l'objet d'un agrandissement, de réparations importantes et de la construction d'un clocher. Le terroir a toujours été peu étendu mais son histoire est importante à cause du château (12ème et 18ème siècles), un des postes avancés de la défense de la Cité de Minerve. Les seigneurs ont pris part à l'élaboration de l'histoire du Minervois depuis les temps féodaux jusqu'au 19ème siècle.




   

La commune, pratiquant la polyculture avant la Révolution, a vu se développer un vignoble de qualité produisant un très bon Cru Minervois. L'industrie, au 19ème siècle, reposait sur l'extraction du lignite dans les mines de la Serre et les bonnes carrières de pierres à bâtir. Sentiers de découverte et promenades en tous genres avec présence du sentier de randonnées pédestres, équestres, vélos tout terrain, GR 77 inscrit au Plan départemental d'itinéraires de promenades et de randonnées à travers le département de l'Hérault sont proposés aux touristes. 



La mairie

Le bourg groupe ses maisons et ses ruelles aux noms évocateurs (rue Bombecul, des Petits Cartables...) autour du château qui domine la plaine d'Olonzac. Le hameau d'Artix est l'unique centre de vie extérieure. Les quartiers périphériques sont en développement et attestent du dynamisme de la commune.

                      Le siège de Beaufort en 1590          M. DECARPENTRY                     


Une particularité importante : le village fait partie de l'ASSOCIATION INTERNATIONALE DES BEAUFORT.

HISTOIRE DE BEAUFORT (Hérault)
Les Cahiers de Minerve n. 11

Avant-Propos de Michel DECARPENTRY
Historien régionaliste
Ancien Professeur des Écoles
Préface de Bénito PÉREZ
Maire de BEAUFORT

Illustré, 128 pages. 2001.
Prix : 20 € (
port en sus).

ISBN: 2-9515499-0-3
Commander

retour