LA  CITÉ  DE  MINERVE (Hérault) 

Capitale historique du Minervois...


MINERVE (Minerba), ancienne capitale historique de la vicomté du Minervois,  est une des communes du canton d'Olonzac, arrondissement de Béziers, département de l'Hérault. 113 habitants répartis entre le village et les écarts dont Mayranne, Le Pech, Le Bouys, Vieulac, Les Aliberts, La Pujade, Les Verreries... Superficie 2682 hectares dont 200 en vignes, 1960 en landes et 415 en bois, principalement de chênes verts.

 

Lors de la CROISADE ALBIGEOISE contre les Albigeois, Simon de Montfort vint en 1210, aux environs de la Saint Jean, mettre le siège devant la place, avec une formidable armée composée de Français, de Champenois de Champagne, de Bretons de Bretagne, de Manceaux, Angevins, Frisons et Lorrains et des Teutons de Germanie. Il entreprit le siège de la cité sur les instances des habitants de Narbonne qui s'engagèrent à l'aider plus efficacement qu'ils ne l'avaient fait jusqu'alors. Ils agissaient ainsi parce que les gens de Minerve dévastaient trop souvent leurs biens. C'est donc plus par intérêt que par zèle religieux qu'on les retrouve à la bataille.


Reconstitution de la catapulte


Hommage aux cathares

Le comte de Montfort prépara son expédition contre le château de Minerve, situé du côté de la mer. Il mit le siège autour de cette place, comme il l'avait résolu, éleva ses catapultes et en dressa Malevoisine, la dame et la reine de ses pierriers. le comte fit des brèches dans les hauts remparts et dans le manoir seigneurial, bâti en pierre maçonnée de mortier et de chaux. Simon découvrit le passage couvert menant au puits du Brian. La place fut investie et détruite à l'aide de catapultes ou pierriers qui rendirent particulièrement intenable la situation des assiégés. Les croisés entrèrent dans Minerve le 22 juillet 1210, en chantant le TE DEUM LAUDAMUS, précédés de la croix et des drapeaux de Simon de Montfort. 140 à 180 Parfaits et Parfaites aimèrent mieux se précipiter dans le bûcher que de se convertir.



Lithographie Amelin 1825

  
Lithographie H. Brunet

   

1- PRÉFACE de  Pierre  BAUDUFFE, 
Inspecteur de l'Education Nationale, Circonscription de Béziers III

 Le titre même de cet ouvrage définit la perspective retenue par l'auteur : retracer l'histoire de Minerve dans l'ensemble de la durée qu'il est possible d'appréhender sur ce site, des périodes géologiques les plus anciennes à l'époque actuelle.

L'approche chronologique fonde sur l'histoire la forte cohérence du précis : l'histoire donne son unité à un ensemble de connaissances - historiques, géographiques, culturelles - qui nous dévoilent les multiples visages de Minerve, et l'infinie variété des ressources du lieu.

...Une histoire, ici ou là, écoutée parfois aux portes des légendes qui planent autour de Minerve... Une histoire qui nous conduit aussi, comme il se doit, dans le temps présent, par l'étude des caractères physiques du site et de l'environnement, par l'évocation des traditions vivantes et des occupations de tous les jours, par la présentation des activités économiques modernes et des projets d'avenir pour la cité.

On se doit d'insister sur ce point : ce précis chronologique ne se borne pas à la seule évocation de l'histoire de Minerve. Conçu comme un assemblage historique, il nous invite, en réalité, à un parcours complet des grands thèmes qui racontent l'aventure de Minerve, un pays et des hommes.

La qualité de l'ouvrage, tient pour une large part au fin et méticuleux travail de l'auteur, à la connaissance érudite du sujet, que des recherches assidues de documents aux Archives, et une exploration appliquée du terrain, n'ont cessé d'enrichir. L'auteur, qui a rassemblé le maximum d'éléments sur Minerve, se réfère aux ouvrages scientifiques les plus dignes de crédit, et tire profit de nombreux manuscrits et autres pièces inédites consultés dans les dossiers d'archives, ainsi que de documents originaux découverts se rapportant à Minerve d'autrefois.

Les textes de l'auteur sont illustrés de documents authentiques, gravures, dessins, photographies, que sa longue expérience d'enseignant et d'historien a permis de choisir particulièrement riches de renseignements.

C'est un ouvrage spécialisé de grande valeur qui nous est offert, avec ce précis si bien documenté, capable d'éveiller l'intérêt de tout lecteur pour Minerve, comme de stimuler les spécialistes, en incitant chacun à frayer, au gré des dates et des époques choisies, ses propres voies d'investigation pour une connaissance toujours plus intime et un partage des forts apports moraux et humains de son histoire.




Minerve en 1901


Minerve en 1890

La CESSE et le BRIAN se rejoignent au pied du village en formant des canyons grandioses. La Cesse a creusé deux grands tunnels naturels dans le calcaire nummulithique et, par deux fois, a abandonné son lit. Le climat de la région est chaud en été, doux en hiver. L'eau de la Cesse coule de novembre à mars. Le Brian offre une eau permanente. Sa vallée est plus verdoyante, fertile, ombragée et le lit de la rivière serpente à travers les anciens jardins et les chaos des rochers.


       

Le MINERVOIS, par son climat, la fertilité de ses terres, ses cultures, semble avoir été une des régions les mieux cultivées de la banlieue narbonnaise. Les vins du Minervois sont connus dès l'époque romaine vers le 1er siècle avant J.C. Pline le jeune et Cicéron en parlent. Ce sont de très bons vins, principalement des rouges veloutés et glissants, quelques blancs fruités, mais tous sont très agréables au palais. La culture de la vigne a toujours été florissante dans la région, car elle trouve là, un terrain favorable pour son épanouissement. Caves particulières nombreuses et toujours bien achalandées, vins A.O.C. Minervois, du terroir.


2- LES  EXCURSIONS  CÉLÈBRES

9ème et 10è siècles :
93 signatures de pèlerins sur l'autel Saint-Rustique.

Vers 1630 : Visite de l'église par les frères de Sainte Marthe... a été trouvé à Minerve, un autel consacré par le dit Rusticus, qui est de marbre blanc bien poli.

1825 : Renaud de Vilbach dans " Voyages en Languedoc " écrit... le lit de la Cesse est une des belles horreurs que l'on puisse voir...

1834 : Lithographies de Thierry frères. Le village, le dolmen et les renards.

1852 (juillet) : Manuscrit de l'abbé Gimiez (1855)... J'acceptai donc avec bonheur et reconnaissance l'invitation toute gracieuse qui me fut faite de me joindre à une caravane de doctes archéologues et graves personnages qui venaient de se décider à une excursion vers ces lieux peu connus des Biterrois...

1865 : Edmont le Blanc, épigraphiste... Je pensais avoir relevé le premier les inscriptions de l'autel de Minerve...

1899 : Ainsi que les années suivantes, excursions très documentées de la Société d'Études Scientifiques de l'Aude (SESA).

1936 : Abbé Cathala.   le village de Minerve est des plus pittoresques et pour ainsi dire unique en son genre. des milliers de touristes le visitent chaque année et leur affluence augmentera quand sera terminée la route que le Touring Club (D 10E dite route touristique) fait construire le long de la vallée de la Cesse.

3- LES  FESTIVITÉS

19ème siècle (fin) : Soirée occitane à Minerve par Achille Mir, félibre majoral.

1934 : Fête occitane. Cort d'Amor, première évocation touristique.

1979-1980 : Enfestolida 80. Journées de fête dans le village.

1983 : Menerba 1210. drame historique en langue d'oc écrit par Léon Cordes.

1988-1989 : Festival du Minervois. La révolte des vignerons en 1907. Les gueux de la Saint-Jean. Création.

2001 : La légende d'Hélis. Création théâtrale, texte de Christian Pastre, mise en scène de Jacques Brun. Création musicale groupe Oc.

                       

La déesse romaine Minerva                      

La dictée de Minerve                       

Châteaux Cathares en Minervois 03                      

                       


La visite de la cité de MINERVE s'impose aux touristes et à tous ceux qui veulent découvrir un décor naturel et sauvage.



HISTOIRE  DE  MINERVE
Les Cahiers de Minerve n. 01

Préface de Pierre BAUDUFFE,
Inspecteur de l'Education Nationale 
de Béziers III


Illustré, 262 pages. 1998.
Prix : 25 € 
(port en sus).

ISBN: 2-9513003-0-1

Épuisé


retour

retour