Les Cantons

Les Villages

Les Villages

LES  CHEMINS  DE  FER  PRÉCURSEURS  EN  MINERVOIS (Aude-Hérault-Tarn)

QUELQUES  PROJETS  ÉPHÉMÈRES



Le Conseil Général de l'Hérault a voté en 1864 la création d'un chemin de fer vicinal utilisant autant que possible les routes. Il est prévu les projets de Saint-Chinian à Béziers par Cessenon, Olonzac à Villedaigne et celui d'Olonzac à Caunes. Il sera établi une gare à Olonzac, une station à Pépieux et une autre à La Livinière près de l'embranchement du chemin n°12. Un questionnaire est à remplir par les notables, principaux industriels du pays, lesquels s'empresseront de donner les éléments nécessaires pour parvenir aussi exactement que possible à déterminer le trafic qui aura lieu sur chaque ligne.

La nécessité d'un chemin de fer à travers le Minervois s'est fait sentir depuis longtemps. Il suffit de regarder une carte pour reconnaître que le trajet le plus court, le plus direct et le plus utile de Carcassonne à Béziers, passerait par Caunes et aboutirait, presque en ligne droite à Béziers, en passant par Olonzac le long du chemin de Grande Communication GC n°11.

Il faut donner un avis sur les avantages du chemin de fer d'Intérêt local de Carcassonne à Narbonne par le Minervois et Olonzac dont l'avant-projet est soumis, en 1872, à l'enquête d'utilité publique. Ce chemin de fer projeté doit passer par Olonzac. La réalisation d'un tel projet offre des avantages réels incontestables, soit pour l'écoulement des vins que la commune produit en grande abondance, soit pour l'approvisionnement des fourrages, farines, céréales diverses et autres denrées que le pays ne produit pas, mais que les habitants sont obligés de se procurer à grands frais dans les contrées éloignées. On pense que ce chemin de fer serait très utile et même nécessaire pour l'ensemble du pays. On est prêt à voter un emprunt pour en faciliter les études. Cet emprunt serait remboursable, par amortissement, au moyen d'une imposition extraordinaire et contribuerait à l'exécution de l'entreprise.

En 1891, de nouvelles études sont entreprises concernant la construction d'un chemin de fer Decauville qui relierait Béziers à Azille par Quarante, Bize et Olonzac. Il faudrait voter une somme de 180 F par kilomètre de ligne pour commencer les frais d'études. Ces projets resteront vraiment éphémères.

Le projet éphémère de Bize (Aude) à Labastide (Tarn)
Le projet éphémère de Caunes (Aude) à Labastide (Tarn)

La ligne des Tramways de l'Aude de Lézignan à Félines-Caunes-Carcassonne

retour