Les Cantons

Les Villages

Les Villages


LES  CHEMINS  DE  FER  DU  MIDI
La ligne de Moux à Caunes par le Minervois  

Balade sur les traces de la ligne viticole et voyageurs

La ligne de Moux à Caunes


Horaires en 1927 selon le Chaix


MOUX
(Aude)


La gare de Moux


Il y a peu de temps encore

A l'altitude de 90 mètres, 507 habitants, MOUX  est un village situé au pied du mont Alaric traversé par toutes les voies de communication qui relient Carcassonne à Narbonne. L'origine de la localité remonte à l'époque romaine. Modeste bourg perché sur une petite colline, les habitations étaient adossées à l'église et au château. En 1215, Simon de Montfort en prend le contrôle comme fief de l'abbaye de Lagrasse. L'église a été construite au 19ème siècle sur les fondations d'une ancienne chapelle. La plaine est surtout viticole et la vigne produit un vin d'excellente qualité.



SAINT-COUAT
(Aude)


La gare de Saint-Couat d'Aude



Ponts ferroviaires près Saint-Couat

SAINT-COUAT D'AUDE  est un village près de la rivière Aude en plein centre d'un vignoble important produisant un vin de très bonne qualité. Ancienne station du chemin de fer de Moux à Caunes. Autrefois, il existait l'abbaye de Saint-Couat de Flexus datée du 8ème siècle dont il ne reste plus rien. Château du 11ème siècle construit sur une élévation à l'origine. Des maisons se sont construites autour de la forteresse. L'église paroissiale a un chevet roman, les nefs sont gothiques et le clocher est de construction récente. Les armes de Saint-Couat sont d'or à 3 pals d'azur.



Le pont sur l'Aude à Puicheric

PUICHERIC
(Aude)

PUICHERIC  est situé sur les bords de l'Aude et du canal du Midi, au milieu d'un vignoble important. 1025 habitants, à 53 mètres d'altitude. Son origine remonte à l'époque gallo-romaine. Lambert de Tureio (Touri, en Ile-de-France) reçoit de Simon de Montfort la terre de Puicheric pour ses bons et loyaux services. L'église Notre-Dame est de style ogival, vaste et flanquée d'une haute et belle tour. Le château est bâti sur un roc escarpé qui domine le village et les environs. Le développement du village remonte au 19ème siècle avec l'essor de la culture de la vigne.



Futailles en gare de La Redorte

LA  REDORTE
(Aude)


Extérieur de la gare


Vue des quais

LA REDORTE  est une petite ville du Minervois sur le Canal du Midi, baignée par l'Argent-Double et le Rivassel, à proximité de la rivière d'Aude. Port important sur le canal du Midi, 1037 habitants, à 67 m d'altitude, on y trouve de larges avenues et un vignoble important et de qualité. Depuis la croisade Albigeoise, c'est la maison de Nigri (Clermont dit Le Noir) qui en prit possession car ce fut une des seules du Midi à suivre Simon de Montfort. L'église Saint-Pierre, à trois nefs, a été construite en 1849.



La gare d'Azille

AZILLE
(Aude)



Les  trains de la ligne avant et après

La ville d'AZILLE  est située sur une éminence entourée de larges promenades ombragées qui rendent le séjour agréable. 1056 habitants, à 86 m d'altitude. Autrefois, Azilhan la Comptal était entièrement entouré de remparts et possédait un château fort qui faisait partie des domaines des vicomtes de Minerve au 11ème siècle. Ceux-ci le cédèrent aux comtes de Carcassonne. Plus tard réunie par la conquête au domaine royal, la seigneurie fut inféodée à divers seigneurs dont Sicard de Montaut. L'église paroissiale Saint-Julien date du 14ème siècle, son clocher est remarquable par son élévation. Il ne reste que des ruines de l'ancienne église Saint-André, de l'abbaye  royale de Sainte-Claire du 13ème siècle et de l'église des Cordeliers.


RIEUX-PEYRIAC
(Aude)

La gare de Rieux

La  seigneurie de Rieux, possédée au 12ème siècle par les vicomtes de Minerve sous la suzeraineté des comtes de Carcassonne, fut confisquée en 1210. Le roi Saint Louis inféoda cette seigneurie, en 1230, à Raymond de Saverdun et en 1372 à Nicolas de La Jugie. Après la prise de Minerve en juillet 1210, Peyriac et Rieux résistèrent. Éléazard de Grave se réfugia dans le château de Rieux, beaucoup plus fort, et résista deux jours à l'assaut des troupes de Simon de Montfort. RIEUX-MINERVOIS  est situé dans une plaine fertile, sur la belle rivière l'Argent-Double. A 113 m d'altitude, c'est un gros bourg, 2075 habitants, on y trouve une vie commerciale très intense. 

L'église NOTRE-DAME DE RIEUX-MINERVOIS  est un des plus curieux monuments du Midi. Sa forme ronde a fixé l'attention des touristes et des archéologues. Des opinions contradictoires ont été émises sur l'origine de sa construction. La tradition veut qu'elle soit un temple dédié à Minerve. Certains auteurs pensent que c'est un vaste tombeau, d'autres, un baptistère du 6ème siècle et quelques-uns croient qu'elle aurait été construite par les Templiers (12ème siècle). On pense la faire remonter à une époque antérieure au 10ème siècle. Les chapelles gothiques, les chapiteaux, les ornements, les piliers et les colonnes font de l'église de Rieux un monument remarquable digne d'être visité.

Importante localité, PEYRIAC-MINERVOIS  est le chef-lieu du canton. 1000 habitants, à 130 m d'altitude. Le bourg de Peyriac, possédé au 11ème siècle par les comtes de Carcassonne et les vicomtes de Minerve, devint bientôt après, la principale seigneurie de la maison de Grave sortie de Leucate. La Croisade Albigeoise fit passer la seigneurie de Peyriac au 13ème siècle, à l'Ordre des Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem qui l'ont possédée jusqu'à la Révolution. Éléazar de Grave, seigneur de Peyriac, se défendit deux jours, et en sortit pour se jeter dans Rieux qui n'était plus en état d'être défendu. Il fut attaqué par Simon de Montfort qui prit Rieux et fit prisonnier Éléazar. Tous ses biens furent confisqués. Dans l'église, on découvre la nef gothique; abside et clocher roman. Château, porte et tourelle d'angle remarquables. Nombreux vestiges intéressants de l'ancienne enceinte fortifiée. 


La gare TA et la gare MIDI à Caunes

         


        
CAUNES-MINERVOIS
(Aude) 

                  

La ville de CAUNES-MINERVOIS  est située à l'entrée de la belle vallée de l'Argent-Double, au point où la rivière débouche dans la plaine minervoise, en descendant de la Montagne Noire. 1476 habitants, à 210 m d'altitude, Caunes avait, autrefois, six portes principales, une enceinte de remparts. Les destructions ont commencé dès 1590, lors de l'invasion du Minervois par le duc de Joyeuse, chef de l'armée de la Ligue en Languedoc. Anciennes mines de manganèse et les carrières de marbre incarnat rouge et blanc, importantes, sont toujours en activité.

L'ABBAYE DE CAUNES-MINERVOIS,  de l'Ordre des Bénédictins, fut fondée sous l'invocation de Saint-Pierre et Saint-Paul au 8ème siècle par un abbé Daniel qui, avant de l'avoir terminée, en fit don à l'abbé Anian. Milon, le comte de Narbonne donna à la communauté le lieu même de Caunes (Villa Caunense). Cette donation fut confirmée par Charlemagne en 794. L'église de l'abbaye fut terminée au 9ème siècle; elle est devenue église paroissiale en 1791. Pèlerinage à Notre-Dame du Cros près de Caunes.

La ligne de tramways de Lézignan à Carcassonne par Caunes
Le canton de Peyriac-Minervois
Découverte d'Azille
Le canton de Capendu
Catalogue des publications

retour