LES  CHEMINS  DE  FER  DE  L'HÉRAULT
La ligne de Béziers à Saint-Chinian  

Balade sur les traces de la ligne de l'Intérêt Local

En 1927, les chemins de fer de l'Hérault desservent le magnifique département de l'Hérault dans son entier. Les voies aboutissent à la Méditerranée par la ligne de Palavas et aux Cévennes par les lignes de Rabieux et de Saint-Chinian. Les trains parcourent des vallées fertiles à travers d'importants vignobles (190 000 hectares pour 14 millions d'hectolitres de vin). On attire l'attention des voyageurs et des excursionnistes sur les aspects variés de cette belle région du Bas-languedoc que desservent les lignes du réseau d'Intérêt local de l'Hérault, de la Société Générale des Chemins de fer économiques.

G. Fauquier, auteur de la Notice de présentation du livret-guide illustré des Chemins de fer d'intérêt local de l'Hérault, précise que les pages qui suivent s'efforceront d'appeler l'attention des voyageurs et des excursionnistes sur les aspects variés de cette belle région que desservent les lignes du réseau de la Société Générale des Chemins de Fer Économiques. La troisième édition de ce guide, que le touriste et le promeneur consultent et conservent, est présentée en trois parties : la première comprend les notices sur les localités desservies, la deuxième, les excursions avec les cartes-itinéraires de la région à laquelle se limite notre guide ; la troisième, les renseignements divers. Nous avons l'espoir que cette nouvelle édition, complétée et illustrée, saura mériter un sympathique accueil.


Locomotive de l'Hérault à Béziers


Locomotive de l'Hérault à Mèze


Carte du réseau général des chemins de fer de  l'hérault

Les Chemins de fer de l'Hérault, dont le réseau exploité est de 212,196 km, à voie normale, comprennent :
                      * La ligne Montpellier à Saint-Chinian par Béziers
                      * La ligne de Maureilhan à Colombiers
                      * La ligne de Montpellier à Rabieux
                      * La ligne de Mèze à Agde
                      * La ligne de Montpellier à Palavas
Ses trains sont en relation avec les trains de la Compagnie du Midi aux gares de Montbazin-Gigean, de Rabieux, d'Agde et de Colombiers-Embranchement et avec la Compagnie PLM, pour le service des messageries et des marchandises à la gare de Montpellier-Arènes.


La ligne de Béziers à Saint-Chinian et son embranchement de Colombiers à Maureilhan

La ligne de Montpellier à Saint-Chinian par Béziers a une longueur de 112,952 km. Elle comprend les sections de Montpellier à Béziers et de Béziers à Saint-Chinian. Les différents tronçons ont été mis en exploitation aux dates suivantes.

                      * Pézenas-Mèze : 20 janvier 1873
                      * Bassan-Pézenas : 15 octobre 1873
                      * Béziers-Bassan : 25 juin 1874
                      * Mèze-Montbazin : 13 juillet 1876
                      * Béziers-Cazouls : 16 novembre 1876
                      * Cazouls-Cessenon : 8 novembre 1877
                      * Cessenon-Saint-Chinian : 23 octobre 1887
                      * Montpellier-Montbazin : 6 septembre 1902
 

LE  TRAIN  DE  10 h  DU  MATIN  EN  1905  OU  DE  9 h 50  EN 1927

En 1905, le trajet en train de voyageurs de Béziers à Saint-Chinian durait 1 h 30 (départ à 10 h, arrivée à 11 h 30. Le train mixte voyageurs-marchandises assurait la collecte des wagons dans chaque gare. Cela prenait plus de temps et le trajet pouvait être de 2 h 09. En 1927, suivant le Chaix pour faire les 33 km, il fallait compter 1 h 35 (départ 9 h 50, arrivée 11 h 25). 


Horaires des trains en 1905


Horaires des trains en 1927



La gare de Béziers-Nord

BÉZIERS-GARE DU NORD
(Hérault)

La ligne de Béziers à Saint-Chinian a une longueur de 32 kilomètres et serpente à travers un paysage varié et ombragé apprécié particulièrement des biterrois. Béziers, ancienne cité gauloise des Volces Tectosages, colonie romaine (en 120 AV JC), admirablement située sur le flanc d'une colline, domine la belle vallée et la rivière impétueuse de l'Orb. 


Plan de la gare de l'Intérêt Local de Béziers-Nord

Béziers possède de nombreux monuments qu'il faut voir. La gare du Nord est le point de départ du chemin de fer vers Saint-Chinian et Montpellier-Chaptal, tête de ligne située à l'extrémité de la rue Chaptal, sur le boulevard Renouvier. On ne manquera pas de visiter l'ancienne église cathédrale Saint-Nazaire avec son cloître du 12 au 14ème siècle. C'est une église fortifiée où a été installé le Musée Lapidaire. L'église de La Madeleine du 9è siècle a été le témoin du massacre de plus de 7000 habitants lors de la Croisade des Albigeois en 1209. Il faut citer aussi les églises Sainte-Aphrodise (7ème siècle), des Récollets (style ogival du 15ème siècle) et Saint-Jacques construite par Charlemagne d'après la tradition.

Les principales curiosités sont : Le Vieux-Pont, avec ses 17 arches en ogive (13ème siècle), les écluses de Fonserrane, les nouvelles arênes, le théâtre dont la façade a été décorée par David d'Angers et l'Hôtel de ville. La statue monumentale de Paul Riquet (1604-1668), concepteur du Canal Royal, a été élevée sur les allées où se développe la vie de la cité. Pensons à la gracieuse promenade dénommée Plateau des Poètes ornée de de la Fontaine monumentale  et du Monument aux Morts du sculpteur Injalbert.  



En route pour Lignan et Saint-Chinian

LIGNAN-sur-ORB
(Hérault)



Entre mer et montagne


Lignan -Pont et île de Tabarka

En sortant de Béziers, le train de l'Hérault entre en gare de Lignan-sur-Orb, après un parcours de 5 kilomètres. Ce charmant village situé entre mer et montagne, présente les ruines d'un ancien château seigneurial qui fut assiégé durant les guerres de religion. Ancienne propriété des évêques de Béziers, le site est agréable. Les armes de Lignan sont d'hermines à un sautoir losangé d'or et de gueules. les principales productions à cette époque sont les vins du cru, l'eau-de-vie, les olives et les cerises.

La station du chemin de fer accepte les colis postaux en gare. L'île de Tabarka, entourée par les bras de la rivière Orb, est très fréquentée par les biterrois, qui s'y rendent en grand nombre, surtout pendant la saison d'été. C'est une excursion facile par suite des nombreux trains qui, les dimanches et jours de fête, desservent Lignan et permettent ainsi une promenade agréable sur les bords riants et ombragés de l'Orb.



La gare de Maraussan

MARAUSSAN
(Hérault)


Embranchement particulier de la cave coopérative de Maraussan

Aussitôt après Lignan, le train franchit l'Orb sur un viaduc métallique et 2 kilomètres plus loin il atteint la gare de Maraussan habilitée à recevoir les colis postaux à domicile. Le village est renommé pour ses vins rouges et blancs et pour sa célèbre cave coopérative commune des Vignerons Libres inaugurée le 2 août 1903. La façade principale donne sur la voie ferrée où stationnent deux wagons de la Société des wagons foudres Audois de Narbonne qui viennent s'approvisionner en vins du cru. Les armes  du village sont de sinople à un sautoir losangé d'argent et de gueules. 



L'ancienne gare de Maureilhan

MAUREILHAN
(Hérault)



Wagons-foudres


La viaduc du Lirou près Maureilhan

Le vieux château féodal domine le village et la station de chemin de fer ( les colis postaux en gare sont acceptés). Celle-ci est située près du beau viaduc qui enjambe la rivière du Lirou. A 4 kilomètres de Maureilhan, le village de Montady est bâti en amphithéâtre et son donjon date du 12ème siècle. L'ancien étang desséché de Montady (1250-1270) a vu ses eaux amenées dans l'étang de Capestang par un aqueduc de 1364 mètres percé dans le Mont Ensérune. Les armes de Maureilhan sont de sinople à un sautoir losangé d'argent et d'azur. 


Au viaduc du Lirou se trouve la bifurcation de la ligne de Maureilhan à Colombiers dont la gare est commune avec la Compagnie du Midi. Cette ligne a été ouverte le 28 mai 1913 sur une longueur de 6,320 kilomètres.



Panneau de la gare de Cazouls-les-Béziers

CAZOULS-les-Béziers
(Hérault)


Train en gare de Cazouls


Wagon-réservoir à deux foudres

La gare de Cazouls apparaît au PK 13. Elle accepte les colis postaux à domicile. Les nombreux voyageurs attendent avec joie, les dimanches et jours fériés, le train qui va les amener sur les rives de l'Orb au pont de Réals pour passer la journée au frais .Le village est renommé pour ses vins, ses entreprises de réparations des foudres, son vieux château, son menhir, ses grottes de Roucau et son gouffre du Drac. Les principales productions sont les vins, les eaux-de-vie et le muscat. les armes de Cazouls sont de sinople à un sautoir losangé d'argent et de sable.



Le petit tunnel près de Réals

RÉALS-HALTE
(Hérault)

En quittant Cazouls, le paysage devient plus sauvage. La voie, après avoir franchi le torrent du Rhounel sur un viaduc élevé, se rapproche de l'Orb qu'elle côtoie. La halte se trouve au pk 19 à partir de Béziers. Sur la droite, émergeant d'un rideau de verdure, apparaît Mus, ancien manoir d'architecture gothique remontant au 15ème siècle, avec une chapelle romane du 12ème siècle. En quelques minutes, voici Réals et son moulin. Il y a les importantes carrières de pierre et de grès, les grottes à Réals et à Foncaude, les bains de Montmajou, les chutes et les rapides de la rivière. Après un tunnel, la voie suit la rive droite de l'Orb qui coule de roche en roche formant les rapides de l'Orb.



La gare de Cessenon autrefois

CESSENON
(Hérault)

La gare de Cessenon (colis postaux à domicile) est située à 4 kilomètres de la halte de Réals. La ville est bâtie sur les bords de l'Orb et présente une église du 14ème siècle dont le portail roman existe toujours. Une haute tour carrée ou donjon, ancien clocher, domine les maisons. Les armes de la ville sont d'azur à trois fleurs de lis d'or, à la bordure de gueules ; au centre de l'écu, un bâton péri en bande de même.



La halte de Comméras

PRADES-sur-VERNAZOBRES
COMMÉRAS-HALTE
(Hérault)

En sortant de Cessenon, sur la droite, se trouve le pont suspendu sur l'Orb. La ligne quitte la vallée de l'Orb pour suivre celle du Vernazobres. Elle s'élève à flanc de montagne et arrive à la halte de Commeyras-sur-Vernazobres qui dessert le village de Prades-sur-Vernazobres situé à 2 kilomètres., puis elle côtoie le pittoresque bois du Bousquet, laisse la rive gauche du cours d'eau et arrive à Combejean. Au pk 30, la halte de Pierrerue-Combejean apparaît. On ne se trouve qu'à 2 kilomètres du terminus de la ligne.


PIERRERUE-HALTE
(Hérault)

La voie ferrée côtoie le pittoresque bois du Bousquet autrefois, maintenant le bois de la Gineste d'après les cartes. Elle longe la route D20 (ancienne GC20), laisse la rive gauche du cours d'eau (le Vernazobres) et arrive à l'embranchement de Combejean. Au pk 30, près du cimetière, la halte de Pierrerue apparaît. C'est maintenant en ligne droite que le train va s'élancer vers son terminus de Saint-Chinian. Il ne reste plus que 2 kilomètres à parcourir pour arriver à la gare.



Arrivée du train en gare de Saint-Chinian

            
SAINT-CHINIAN
(Hérault) 
                 

 
Le bâtiment de la gare


Autorail à Saint-Chinian

La gare principale de Saint-Chinian, fin de la ligne (marchandises et voyageurs), accepte les colis postaux à domicile. Boyer est le chef de la gare à cette époque. Celle-ci, d'un style commun, se trouve à 32 kilomètres de Béziers. En 1907, d'après le Chaix, il fallait 1 h 36 pour rejoindre la sous-préfecture et 1 h 35 en 1927 suivant les horaires officiels quand tout allait bien. Les principales productions de la région sont les vins supérieurs, l'huile d'olive fruitée et les châtaignes. Le service des autobus départementaux pour Béziers, Saint-Pons et environs est assuré.

La petite ville de Saint-Chinian est très coquette et se situe au milieu d'un frais vallon. C'est l'ancienne résidence favorite des évêques de Saint-Pons. La mairie occupe les bâtiments de l'ancienne abbaye des Bénédictins qui leur servait de palais épiscopal. Les grottes de Notre-Dame de Nazareth, les vestiges romains de Saint-Pierre et le cimetière romain de Cazo doivent attirer notre attention. Le 12 septembre 1875, le cours d'eau dit le Vernazobres inonda les deux tiers de la ville causant de nombreux dégâts matériels et la mort de 97 personnes. Saint-Chinian est le point terminus de la ligne des Chemins de Fer de l'Hérault.


LES  EXCURSIONS

Les environs de Saint-Chinian sont les plus curieux du département de l'Hérault : plaines, montagnes, bois, grottes et ravins, torrents et sources, tout attire le touriste et le géologue. Cette région est très visitée et c'est le rendez-vous préféré de nombreux excursionnistes parmi lesquels il convient de citer la Société d'Études des Sciences Naturelles de Béziers.

En quittant Saint-Chinian et en suivant le Vernazobres, on découvre le village de Babeau et la grotte de Cauduro. On atteint ensuite le Pont de Poussarou, l'ancienne exploitation de plomb argentifère, les carrières de marbre et les grottes de Poussarou. Plus au Nord, c'est la découverte de Saint-Pons, ancien évêché, où passe la ligne de chemin de fer de la Compagnie du Midi qui va de Mazamet à Bédarieux. En effet, il manque le raccordement de cette ligne avec l'intérêt local de l'Hérault. Il faut aussi visiter les alentours aux charmes certains.

          * Murviel-les-Béziers : Ancien château, grotte de Pech Bellet.
          * Cazedarnes : Carrières de marbre rouge, ancien couvent et église.
          * Roquebrun : Village bâti en amphithéâtre sur les bords de l'Orb, vieille tour carrée. La douce température permet la culture de l'oranger, le citronnier, le palmier et le dattier.
          * Saint-Nazaire de Ladarez : Culture du noisetier, ermitage de Saint-Étienne (1700), mines de manganèse.
          * Causses-et-Veyran : Grottes, chapelle de Veyran et carrières de marbre.
          * Le Pardailhan ; Les villages de Pardailhan, Saint-Jean, Barroubio.
          * Le Saint-Chinianais : Notre-Dame de Nazareth, Babeau et Bouldoux, Assignan et Villespassans.
          * La Caunette : Les mines de lignite du Minervois à La Caunette.
          * Minerve : Un des plus curieux village du Midi, bâti sur un rocher découpé à pic entre les lits des torrents toujours à sec de la Cesse et du Briant, dans un paysage de calcaires décharnés. Les falaises sont curieusement érodées et percées de deux tunnels naturels par les eaux de la Cesse ; débris des remparts et du château, église très archaïque. C'est une excursion majeure à faire impérativement à partir des lignes des Chemins de Fer de l'Hérault, de la Compagnie du Midi ou des Tramways de l'Aude.


retour