Nouveau... Patrimoine, Découvertes... Des études précises sur la région...


LES  DOLMENS

A Minerve, on en trouve à Mayranne, Lacs, Bouys et Bois-Bas...


A l'âge du cuivre, l'homme est sédentaire, agriculteur et éleveur. les dolmens sont avant tout des tombes collectives soit d'une famille, d'un groupe culturel ou d'un village. Alors que les dolmens, en général, sont datés de 4000 à 2500 ans avant JC, les dolmens du Minervois ont été érigés entre 2500 et 1500 avant JC.

Sur la seule commune de Minerve, on a recensé quatre groupes. Les dolmens du grand causse ont été souvent signalés par Renouvrier qui les mentionnait en 1831. Ils ont été fouillés. Cazalis de Fondouce en 1879 pense avoir reconnu six dolmens. et J. Miquel a cru en reconnaître dix au-dessous de la ferme des Lacs, entre le chemin du Bouys et les rochers qui dominent la Cesse. J. Lauriol, J. Guilaine, Audibert, le docteur Arnal, J. Hinault et P. Lambert ont contribué à leur description. Les dolmens sont construits à partir de dalles en calcaire prélevées sur le causse. L'orientation est surtout Sud-Ouest et Sud. Les constructeurs des dolmens appartenaient surtout à des peuples nomades qu'on a appelé "Pasteurs des plateaux". Ceux-ci vivaient dans des cabanes en pierres sèches ou en bois comme les refuges des bergers actuels.



Un tas de pierres de l'ordre de 15 mètres de circonférence signale au premier abord la sépulture. Au centre, une caisse de pierre formée généralement de 3 ou 4 dalles plantées sert de caveau et est recouverte par une dalle plate qui fermait la caisse.

Le tumulus servait à contrebuter les dalles en leur assurant une grande stabilité et surtout rendait le dépôt funéraire moins accessible aux animaux sauvages. Il pouvait servir de plan incliné lors de l'érection des dalles au cœur du monument. Les dalles latérales peuvent être remplacées par des murettes comme à Lacs I. Plus rares, les dalles échancrées, placées perpendiculairement à la chambre funéraire, étaient évidées en forme ovale pour permettre le passage des fossoyeurs. ces dalles hublots sont visibles au dolmen des Fées (près de Pépieux-Aude) et à Bois-Bas VI (Minerve).


 

 
1- LES DOLMENS SIMPLES

Ils correspondent à la définition générale des dolmens. ces tombes sont réduites à leur plus simple dépouillement architectural. Les plus remarquables sont les Lacs II et Bois-Bas X. Bouys III, IV et V (avec une murette) font partie de ce groupe ainsi que Bois-Bas IV et VII.

2- LES DOLMENS A COULOIR

Plus récents que les précédents (1800 à 1500 ans avant JC), ils en diffèrent par le prolongement de la chambre funéraire par des dalles moins importantes constituant une sorte d'antichambre. Les plus caractéristiques sont Lacs I et V, Bois-Bas VI, Bouys I et II.

3- LES DOLMENS A ANTICHAMBRE

La différence se situe au niveau de la longueur du couloir qui est aussi importante que celle de la chambre. Le seul, qui puisse être apparenté à ce groupe, est Lacs VI.

4- LES ALLÉES COUVERTES

Ou dolmens à couloir large. Dans ce type de dolmens, les murettes alternent avec des dalles plus petites que celles de la chambre sépulcrale. Le couloir se rétrécit vers son extrémité externe. Le plus représentatif est le dolmen des fées ou Fades à Pépieux. il mesure 24 mètres de long et c'est l'un des plus beaux mégalithes de France. Les deux dalles hublots délimitent la chambre avec les deux couloirs. une dalle pèse environ 30 tonnes et a été transportée sur près de deux kilomètres.


5- LE MOBILIER ARCHÉOLOGIQUE DES DOLMENS

Il est constitué essentiellement d'éléments de parures ou d'armes, de poteries et d'ossements.

* Perles en calcaire, coquillages, os, schiste...
* Pointes en flèches, en silex, os, bronze...
* Alènes, bagues et boutons en bronze
* Épingles en bronze
* Poteries très grossières (campaniforme, Verrazien)
* Ossements : dents, os du crâne, phalanges...

 


Les dolmens du Minervois ont été érigés entre 2500 et 1500 ans avant JC. A Minerve, on en a recensé à Mayranne (4), aux Lacs (6), aux Bouys (5) et à Bois-Bas (12). Les randonneurs pourront essayer de retrouver les traces d'une civilisation pastorale certes, mais riche en monuments mégalithiques témoins d'une époque passée importante.


retour