LE  PATRIMOINE  DE  MINERVE 

A l'usage des scolaires et de tous ceux qui marquent beaucoup
d'intérêt dans la connaissance du patrimoine local...


MINERVE (Minerba), capitale historique du Minervois, ancien vicomté de la province de Languedoc, est un des sites naturels les plus remarquables de France. Riche de son passé glorieux, la Cité de MINERVE attire les scolaires, les visiteurs, les touristes et tous ceux qui marquent beaucoup d'intérêt dans la connaissance du patrimoine local. Pour y accéder, empruntez la route d'Azillanet ou de La Caunette, toutes deux touristiques. En se dirigeant vers le cœur de la cité, vous serez comme envoûtés par ce paysage d'une grandeur immense et d'un style sauvage. Minerve et ses environs permettent d'entreprendre de très belles randonnées géologiques,  historiques et géographiques et nous aident à parfaire nos connaissances.

 

* LE CHÂTEAU DU VICOMTE GUILLAUME IV

Le point de départ sera le château du vicomte Guillaume IV daté, pour ce qu'il en reste, du 13ème siècle (1). Autrefois, il était isolé de la cité et du causse par deux fossés creusés dans le roc et accessible seulement par ponts-levis. Le château et les fortifications ont été démantelés en 1637 sur la requête des gens de Saint-Pons. Il reste les murs d'enceinte de chaque côté, les fenêtres et meurtrières du côté du Brian. La " Tour ou Candèla " est un angle de murs qui supportait les trois niveaux de planchers. Cette bâtisse, d'une grandeur et d'une force incroyable, a été remaniée dans la deuxième moitié du 13ème siècle. La route de Boisset a été construite à l'intérieur du château en 1885 et a tout bouleversé.

* LE BÛCHER

De l'ancienne école, on a une très belle vue sur les canyons du Brian. Le Centre Culturel Scolaire (2) a été ouvert en 1989 et dépendait de la circonscription de Béziers II. Il a été fermé en 1997. Dans la cour se trouvait une vaste cavité et c'est là que fut installé le bûcher des cathares en 1210. En effet, il est écrit... qu'il ne fut pas nécessaire qu'on les jetât dans le bûcher, mais ils s'y précipitèrent d'eux-mêmes avec un courage digne d'une meilleur cause. Une indulgence spéciale aurait été même accordée, par le légat, à chacun de ceux qui portaient quelques fagots pour nourrir le feu où devaient être brûlés les cathares réfugiés à Minerve.


* L'ÉGLISE SAINT-ÉTIENNE

Sous le vocable de Saint-Étienne, l'église romane date, pour ses premières constructions, du 11ème siècle (3). A l'intérieur, la nef a une forme régulière, abside en cul de four, voûte du 12ème siècle en arc brisé, table d'autel de Saint Rustique de 456 et autels secondaires de Saint-Michel (1596) et Sainte Marie. L'intérêt de la pierre du Maître-autel en marbre blanc est relevé par les inscriptions qui l'ornent : 93 signatures de pélerins sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Plus récemment, le Christ a été sculpté dans du bois d'Olivier par les soins de Jean-Luc Séverac. L'église Saint-Nazaire ou église primitive se situait dans le cimetière actuel, en contre-bas du château. Mentionnée en 873, la chapelle était encore citée au 14ème siècle.

* LE MONUMENT ALS CATARS 1210

Le monument (3) a été taillé dans la pierre de Minerve par J.L. Séverac en 1981. Il est dédié à la mémoire des cathares. 140 à 180 moururent dans les flammes du bûcher le 22 juillet 1210. Le monument est un bloc de pierre du causse finement taillée par le sculpteur dans sa partie haute où la colombe cathare apparaît dans toute sa splendeur.

* LA RUE DES MARTYRS

C'est l'axe urbain de la capitale historique. En occitan, carriera dels Martirs (5) car les croisés entrèrent dans la cité en remontant cette rue et en chantant le TE DEUM LAUDAMUS précédé de la croix et des drapeaux de Simon de Montfort. Ils se rendirent à l'église qu'ils ouvrirent à nouveau au culte catholique. Au bas de cette rue, maison ou couvent des Templiers, ancienne commanderie de l'Ordre de Malte où les Parfaits et les Parfaites s'y étaient réfugiés lors de la chute de la cité.


  

                                  Als catars 1210                                                                           Blason de Minerve

* LA PORTE BASSE

Descendre par la calade Sud (6) et (7), puis passage voûté avec au-dessus la salle des gardes et arrivée à la poterne ou porte basse avec son arc ogival (8). Une herse en fermait la porte. Cet endroit, poste d'observation important, surveillait le lit de la Cesse, unique chemin vers La Caunette.

* LE CONFLUENT CESSE ET BRIAN

- La Cesse naît à Ferrals (source Saint-Pierre) et se jette dans l'Aude. Longue de 50 km, à régime variable, asséchée en période chaude, elle traverse des terrains calcaires perméables qui l'obligent à se transformer en rivière souterraine (10).

- Le Brian prend sa source à 700 mètres d'altitude près du hameau de même nom et des côtes gréseuses de Sainte Colombe dans la commune de Rieussec. Sa longueur est de 15 km et il a de l'eau toute l'année car il a terminé de creuser son lit dans les calcaires nummulithiques. Il coule maintenant sur les schistes imperméables de l'ère primaire. Faune variée : barbeaux, truites et vairons.

- Le puits (11) était l'unique et constant réservoir d'eau de la cité en 1210 et alimentait les quatre citernes situées près des habitations. Pour l'atteindre, il fallait passer par Lo mur ou rempart, puis le camin covert ou chemin couvert dont on voit les ruines. Mais la Malevoisine ou mauvaise voisine, la reine des pierriers, située en haut de la falaise, s'acharnait à vouloir interrompre le ravitaillement en eau potable.

* LES PONTS NATURELS

- Le Pont Grand ou Grand Pont (9) se situe près du village. Sa longueur est de 228 mètres et sa largeur varie de 25 mètres en amont à 15 mètres en aval. Entrée : hauteur 28 m, sortie 6 m. L'épaisseur de la voûte, au centre du pont, pourrait être de 26 mètres.

- Le Pont Petit se trouve plus en amont de la Cesse avec le méandre près duquel passe la nouvelle déviation routière du village. Sa longueur est de 126 m, sa hauteur moyenne de 15 m. Il présente en son milieu un étranglement de 3,50 m de haut en forme d'arc.


Le pont grand

Le pont petit

 
* LE PONT VIADUC

Le Pont neuf ou pont viaduc permet d'accéder au village en enjambant les deux méandres asséchés de la Cesse. Il a été achevé en 1912 et 8 ouvriers travaillaient à sa construction à l'époque. C'est un viaduc à trois arcs en plein cintre de 18 mètres d'ouverture reposant sur culées et deux piles. L'ouvrage mesure 115 m de long et le pont a une longueur de 62 m avec voie charretière de 2,50 m de large et deux trottoirs de 0,50 m.


       

On se doit de revenir dans la cité par le pont neuf en chantant la chanson

Per passar la Cessa                   Pour passer la Cesse
I cal estre dos                              Il faut être deux
Per la ben passar                        Pour bien la passer
Cal saupre dançar                     Il faut savoir danser

Anem passa passa passa         Allez passe passe passe
Anem passa donc (bis)             Allez passe donc (bis)


Le découverte de la cité de MINERVE s'impose à tous ceux qui marquent beaucoup d'intérêt pour le patrimoine local.



HISTOIRE  DE  MINERVE
Les Cahiers de Minerve n. 01

Préface de Pierre BAUDUFFE,
Inspecteur de l'Education Nationale 
de Béziers III


Illustré, 262 pages. 1998.
Prix : 25 € 
(port en sus).

ISBN: 2-9513003-0-1

Épuisé

retour